Miam des pommes...
05-12
2018

TP n°2 - Programmation SpriteKit (SuperDestructorInHostileSpace)

On souhaite réaliser un jeu à l’aide du framework SpriteKit.

Une scène trépidante du jeu SuperDestructor

Le principe général du jeu

Le jeu se situe dans l’espace que tout le monde sait être hostile. Le joueur doit pouvoir contrôler à l’aide des flèches de clavier le déplacement d’un vaisseau spatial. Ce vaisseau spatial est équipé d’un système de défense très perfectionné permettant d’envoyer des missiles vers l’avant.

L’hostilité rencontrée par le vaisseau durant ce jeu est constituée d’un autre vaisseau mais ennemi. Celui-ci se déplace aléatoirement dans l’espace et a pour activité principale de lancer des obus vers le vaisseau du joueur.

Description précise

Le vaisseau du joueur peut se déplacer dans les 4 directions : gauche, droit, haut, bas à l’aide des flèches du clavier. Mais son déplacement est limité à une partie précise de l’espace, uniquement la moitié gauche de la fenêtre de jeu; impossible de sortir de cette zone. Le lancement de missile s’effectue à l’aide de la touche d’espacement. La fréquence de tir est limitée, mais cette limitation doit s’alléger au cours du temps afin d’améliorer les possibilités de défense du joueur. La vitesse du missile peut aussi être variable au cours du temps.

Le vaisseau ennemi se déplace aléatoirement (mais pas trop tout de même) sur une ligne verticale située à droite de l’écran, mais il ne sort jamais de l’écran. À intervalles réguliers il lance un obus à l’horizontale de sa position. La vitesse de déplacement du vaisseau ennemi, la fréquence de tir et la vitesse des missiles doivent augmenter au cours du jeu pour augmenter la difficulté de jeu.

Le joueur gagne un point lorsqu’il arrive à toucher le vaisseau spatial ennemi mais perd 10% de sa force vitale à chaque fois qu’un obus l’atteind. Le joueur possède deux vies au départ. Lorsqu’il n’a plus de vie le joueur a perdu et son score doit être enregistré.

Réalisation

Il est impératif d’employer SpriteKit pour gérer l’ensemble des aspects du jeu.

Il est possible de modifier légèrement le jeu mais il est impératif d’en respecter l’esprit.

Il est possible de rajouter des difficultés, des décors, des animations, des effets sonores en tout genre; mais ce n’est pas le but principal! Le jeu prime!