L'Institut de Recherche en Informatique Fondamentale (IRIF) est une unité mixte de recherche (UMR 8243) entre le CNRS et l'Université Paris-Diderot, qui héberge deux équipes-projets INRIA. L'IRIF est aussi membre de la Fondation des Sciences Mathématique de Paris (FSMP) et de la Fédération de Recherche en Mathématiques de Paris Centre (MP).

L'IRIF est issu de la fusion des deux UMR LIAFA et PPS au 1er janvier 2016. Les objectifs scientifiques de l'IRIF se situent au cœur de l'informatique, et plus particulièrement sur la conception, l'analyse, la preuve et la vérification d'algorithmes, de programmes et de langages de programmation. Ils s'appuient sur des recherches fondamentales développées à l'IRIF en combinatoire, graphes, logique, automates, types, sémantique et algèbre.

Au CNRS, l'IRIF est principalement rattaché à l'Institut National des Sciences de l'Information et de leurs Interactions (INS2I) et, secondairement, à l'Institut National des Sciences Mathématiques et de leurs Interactions (INSMI). L'IRIF est membre de l'UFR d'informatique de l'Université Paris-Diderot, et accueille également en son sein plusieurs membres de l'UFR de mathématiques. Enfin, l'IRIF est associé à l'école doctorale des Sciences Mathématiques de Paris Centre (ED 386).

L'IRIF est structuré en neuf équipes-thématiques regroupées en trois pôles de recherche :

L'IRIF compte actuellement une centaine de membres permanents, se répartissant en environ 54 enseignants-chercheurs, 30 chercheurs CNRS, 6 chercheurs INRIA et 5 personnels administratifs ou techniques (en janvier 2018). L'effectif total de l'IRIF, incluant doctorants, postdoctorants, et visiteurs de longue durée s'élève à près de deux cents personnes.

Six membres de l'IRIF ont été lauréats de l'European Research Council (ERC), et deux sont membres de l'Institut Universitaire de France (IUF).


Organismes de tutelle


Université Paris-Diderot – Paris 7

CNRS

UFR de rattachement


Informatique

Mathématiques

Partenaires


Fédération de Recherche en Mathématiques de Paris Centre

Fondation Sciences Mathématiques de Paris

INRIA